Life is not a paradise , but we can make it better
ContexteRèglementLes ClansBottin des AvatarsLe staffDemande de partenariat
MERCI !
Le contexte original nous vient des co-fondateurs Weiss Brant, et Nirnan Akara, alors que le codage et le graphisme nous viennent tout droit d'Alexei, qui as reçu de l'aide des codeurs en libre service -les codes hein ?- de chez libre Graph, Epicode, et Never-Utopia, nous les remercions du fond du coeur, car sans ça, le forum ne serait surement pas aussi magnifique -Bien sûr, c'est une blague-


Nos amis


Réveille-toi Deos ! Ton corps est en état de marche et un nouveau monde s'offre à toi... Va ! Va le découvrir !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Présentation de Sig Vargass (Terminée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
MessageSujet: Présentation de Sig Vargass (Terminée) Ven 10 Avr - 11:06

Infos :

Personnage sur ton avatar: Magato de "Dogs: Bullets and Carnage"
Groupe: Freaks
Nom prénom 1 prénom 2: Vargass Sig
Âge: 23 ans
Sexe: Homme
Orientation sexuelle: Hétéro
Origine : Lavarmahassien
Habitat: un appartement dans le quartier résidentiel
Infos
Caractère :

Sig est un homme qui a été élevé par un homme humble mais qui ne savait que tuer à l'aide de n'importe quelle lame blanche allant du simple couteau au katana. Le Freak avait considéré cet homme comme son idole pendant toute la durée de son enfance... Jusqu'à ce qu'il le tue. Depuis, tout l'arsenal de lames de cet homme lui appartient... Il ne vit que pour utiliser ces armes. Son but dans la vie? Trancher. Même pas "tuer" mais "trancher". Sig aime voir la peau d'une personne s'ouvrir à l'aide d'une lame. Il n'aime pas les armes à feu parce que, pour lui, ça gâche le plaisir. Il considère les combats comme un jeu à la fois psychologique et, bien évidemment, physique. Psychologique parce que, pour lui, le moment où une personne perd son calme face à la mort lui donne une sensation proche de l'extase. Mais ce n'est pas valable que pour les personnes qu'il rencontre. Pour lui aussi. En ce qui le concerne, il manifeste sa peur d'une façon complètement différente que le commun des mortels. Il n'est pas du genre à "se pisser dessus" mais plutôt à parler de "poussée d'adrénaline". Ce qui n'était pas faux. Parce que l'instinct de survie, dont tout le monde dispose, provoque une poussée d'adrénaline chez une personne afin de lui conférer - en quelque sorte - la force de lutter pour échapper à la mort. Phyiquement pour la simple raison qu'il aime se battre. Sig est un homme qui dispose de suffisamment de ressources pour tenir tête à un adversaire lambda. Mais il est bien conscient qu'il n'est pas invinsible. Malgré le fait qu'il sait qu'il peut perdre, son objectif, dans un affrontement, est simplement de pouvoir ne fût-ce qu'entailler profondément une personne. L'idéal pour lui est de laisser cette personne en vie pour avoir la possibilité de recommencer... Après tout, pourquoi limiter le plaisir...?

Caractère
Physique :


Sig n'a pas vraiment un physique d'athlète. Pour ainsi dire, il n'est pas beau. Il a une coiffure tout ce qu'il y a de plus banal... Il a des cheveux qui ne sont pas très longs mais qu'il attache en queue de cheval. Ses yeux ont une couleur qui, en fonction de ses humeurs changent. Lorsqu'il est calme (ce qui n'arrive pas souvent), ses yeux sont bruns. Mais, la majeure partie du temps où l'on le verra, ses yeux seront rouge Bordeaux. C'est une couleur dont il dispose à cause de son albinisme occulaire qui, pour des raisons qu'il ignore, ne se manifeste que lorsqu'il a des accès de folie. L'albinisme occulaire, c'est le fait d'avoir des yeux d'albinos. Les albinos ont des yeux dépourvus de mélanine, ce qui leur donne une couleur rouge. Dans le cas de Sig, ses yeux ne sont pas de cette couleur certainement parce qu'il a les yeux bruns à l'origine. Le torse et les jambes de Sig sont recouverts de cicatrices... Souvenirs de l'homme qu'il a toujours admiré... Malgré cela, on peut voir que le psychopate a un corps "sec". Il a le corps svelte mais n'est pas excessivement musclé. C'est une corpulence qu'il a choisie. En effet, il serait plus apte à se servir de sa souplesse pour se battre que sa force. En ce qui concerne sa force, il ne la laisse se manifester que lorsqu'il fait face à la mort...

Physique
Histoire :

Il était une fois, un jeune psychopate... Mais qu'est-ce que je raconte?! Commençons par le commencement! Hilda et Samuel... Hilda et Samuel sont deux personnes qui n'ont pas eu beaucoup de chance dans leurs passés respectifs.
Sig Vargass... Évidemment, ce pauvre gars n'est pas né avec ce nom! Ce serait drôlement méchant de la part de ses parents de l'avir appelé "Sig"... Sig n'a aucun souvenir de ses parents biologiques. Il est né à Lavarmahass. Disons simplement que, comme beaucoup de personnes dans cette ville, ses parents et lui n'ont pas eu beaucoup de chance...
À ses deux ans, Mugen - Sig, de son vrai prénom - était quasiment tout le temps dans les bras de sa mère. Son père, lui, n'était pas souvent présent, étant donné que c'était un homme qui s'acharnait au boulot pour subvenir aux besoins de sa petite famille. Disons simplement que tout se passait bien dans le plus merveilleux des mondes pour eux...
Jusqu'au jour où un inconnu ne s'immisce dans leur vie... En fait, Samuel avait d'énormes dettes à cause du fait que la vie lui coûtait trop cher. Il s'était donc tourné vers Kuro Vargass, un usurier, afin d'emprunter une somme d'argent non négligeable... Le problème, avec les usuriers, c'est que, au plus on prend du temps à rendre l'argent, au plus la somme augmente... C'est ce qui s'est passé pour Samuel... Ce dernier a reçu une... "Visite de courtoisie" de son usurier, accompagné d'une vingtaine de "gentihommes", chez lui... L'usurier, lui, ne disposait pas "d'arguments" pour traiter avec Samuel, ce qui n'était pas le cas des personnes qui l'accompagnaient... Autant parler sans métaphore, ils avaient des battes, des katanas, des pieds de biche et ainsi de suite... Disons aussi qu'après leur visite, il ne restait plus grand-chose du père de Sig. Hilda, elle, était - pas de chance pour Kuro - fille de mafieux. Le grand-père maternel de Sig se faisait appeler "Dom Peregrino" et était connu pour l'énorme importance qu'il attachait à la Famille... Le grand-père de Sig rendit visite à Samuel pendant sa convalescence à l'hôpital pour avoir des informations sur l'usurier. Là, celui-là appliqua l'Omerta à celui-ci.
L'Omerta est une loi très importante, dans la mafia silicienne. Omerta, en italien, signifie la loi du silence. C'est une loi qui se doit d'être respectée par un pacte de sang symbolisant la venue d'un nouveau membre dans la Famille mafieuse.
Samuel, en acceptant ce pacte de sang, était censé assurer sa sécurité. Il n'était même pas question de passer l'Omerta avec la mère de Sig ou avec Sig lui-même, étant donné qu'ils étaient déjà liés par le sang avec ce mafieux.
Dom Peregrino voulut alors rendre la monnaie de sa pièce à l'usurier mais les choses ne se sont pas passées comme il l'avait prévu... En effet, l'usurier avait, de son côté, une véritable armée de "collaborateurs". L'usurier et son armée ne firent alors qu'une bouchée du grand-père de Sig et de toute sa Famille. Il n'a pas fallu longtemps à l'usurier pour faire le lien avec Samuel. Alors il a décidé non pas de se venger directement de Samuel mais de le tuer à petit feu. D'abord, il allait le détruire mentalement, en lui prenant tout ce qui lui était cher et, lorsque ce serait fait, il le tuerait. Kuro savait ce qui était cher aux yeux de Samuel: sa femme et son fils. Alors il a décidé de s'en prendre à eux pendant que le paternel était à l'hôpital.
Arrivé chez Sig, l'usurier abusa de façons diverses et variées de Hilda: totures, viols... Il ne se contenta pas de ne le faire qu'une fois. Il le fit pendant des mois...
Lorsque Samuel était sorti de l'hôpital, Kuro profitait de la présence du père pour encore plus en profiter : Kuro était immobilisé par les hommes de main de l'usurier et ceux-ci forçaient le père à regarder l'usurier abuser de sa femme...
Après deux ans, lors des quatre ans de Sig, sa mère, ne parvenant plus à supporter la situation, finit par se suicider. Le père de Sig était, quant à lui, détruit. Il ignorait qu'il avait signé l'arrêt de mort de sa famille en tentant de la sauver avec des mesures désespérées...
Et c'est lorsque le mental de Kuro était au plus bas que Kuro refit son apparition. Là, l'usurier fit deux choses: il ordonna à ses hommes de main d'immobiliser le père de Sig, pendant que l'usurier allait emmener Sig avec lui...
L'usurier amena alors Sig dans un lieu particulier. Une sorte de laboratoire. Dedans, des scientifiques firent des expériences diverses et variées sur le jeune garçon. Des expériences qu'il ne comprenait pas. Tout ce dont il se souvient précisément, c'est la douleur que chacune de ces exépriences lui faisaient. Il comprenait aussi qu'il était question de vitesse de réaction, de réflexes... Après tout, après qu'on lui ait injecté une dose de "je-ne-sais-quoi" chaque jour, Sig ressentait une douleur intense pendant plusieurs heures. Ensuite, il était obligé d'entraîner ses réflexes dans ces activités sportives diverses et variées pendant le reste de la journée.
Durant près d'un an et demi, ce fut le quotidien de Sig, jusqu'au jour où les injections ne lui firent plus rien. Là, les scientifiques qui se sont occupés de lui avaient l'air satisfaits.
Quelques temps plus tard, l'usurier était revenu le chercher et l'avait emmené dans son repère.
Lorsque Sig a eu six ans, donc quatre années après les événements qui ont touché ses parents et deux années après qu'il soit entré dans ce mystérieux laboratoire, Kuro finit par enfin se présenter à lui.
Sig, qui était désormais un jeune garçon mince, vêtu d'un t-shirt sans manches trop grand pour lui et d'un short qui lui arrivait sous les genoux, entra dans un bureau dans lequel les murs étaient recouverts d'étagères dans lesquelles étaient exposées toutes sortes d'armes blanches. Le sol, contrairement au reste du repaire dans lequel il se trouvait, était propre. Sig parvenait même à voir son reflet dedans. C'est à ce moment-là qu'il avait remarqué ses joues creuses, sa peau pâle et les blessures qu'il avait aux bras, suite aux nombreux passages à tabac que les hommes de main de Kuro lui avaient faits passer. L'usurier était assis de l'autre côté d'un large bureau sur lequel il y avait des piles de documents, un cigare à la bouche. C'était un homme apparemment asiatique (du XXIe siècle) très musclé et vêtu d'un costar blanc. Il avait pris soin de cacher derrière sa chaise son arme préférée: un sabre dont la lame était noire et le manche, blanc. Sig fixait l'usurier avec un regard vide d'émotion. En principe, en sachant que l'homme en face de soi est la cause de toutes les souffrances que l'on subissait, le regard qu'on affichait n'était pas celui-là mais un regard empli de haine. Ce détail n'échappa pas à l'usurier. Celui-ci s'adressa alors à Sig d'un ton calme:
- Sig - parce que c'est comme ça que tu t'appelleras, désormais -, j'ai une proposition à te faire.
Sig fixa alors l'usurier dans les yeux sans que l'expression de ses yeux ne change. L'usurier n'était pas habitué à ça. Habituellement, les personnes qu'il rencontrait lui affichaient deux expressions: soit la joie, soit la peur. C'était la première fois depuis des années qu'une personne était impassible devant lui. Sig resta silencieux, alors Kuro continua:
- J'aimerais que tu commences à travailler pour moi.
Il tendit ses bras vers les étagères remplies d'armes avant de continuer:
- L'intégralité du contenu de ces étagères, je t'apprendrai à l'utiliser. Ma seule condition, c'est que tu sois un gentil garçon obéissant...
Sig leva alors un sourcil. Une autre expression que l'usurier n'avait pas l'habitude de voir. Sig ouvrit alors la bouche. L'usurier haussa alors les sourcils, s'attendant à une réponse de Sig mais la question que Sig allait lui poser le fit se retenir de rire.
- Monsieur... Ça veut dire quoi "l'intégralité du contenu"...?
Là, l'usurier se rappela alors d'une chose qu'il ne se serait jamais cru capable d'oublier: Sig n'avait que six ans. Il ne disposait pas du bagage dont lui disposait intellectuellement parlant. Évidemment, pour un adulte, le sens de ces mots avait un sens tout ce qu'il y a de plus banal mais ce n'était pas le cas d'un enfant de six ans...
Celui-ci soupira alors:
- D'accord... "L'intégralité du contenu", ça veut dire "tout ce que ça a". Tu comprends, Sig?
Sig hocha alors la tête avant de répondre:
- Oui, monsieur... Vous voulez m'apprendre à utiliser tout ce qu'il y a dans ces étagères. C'est ça?
L'usurier hocha la tête:
- C'est ça. Mais, s'il te plaît, arrête de m'appeler "Monsieur". Je m'appelle "Kuro Vargass" mais appelle moi "Kuro".
Sig hocha une nouvelle fois la tête:
- D'accord, Monsieur Kuro...
Kuro, l'usurier, fronça alors les sourcils. Il n'aurait jamais cru qu'un enfant aussi jeune avait appris de telles formules de politesse dans un milieu où des hommes l'ont tabassé pendant deux années... L'usurier se dit alors que le mental de cet enfant était beaucoup plus dur que la majeure partie de ses hommes, ce qui le convainquit davantage à vouloir l'élever.
Durant les dix années qui ont suivi, Kuro s'occupa personnellement de l'entraînement de Sig. Le garçon apprenait étonnamment vite. Kuro avait rapidement prit goût à enseigner à Sig à utiliser des armes blanches. Néanmoins, toute chose à une fin, y comprit cet apprentissage.
Kuro rappela une nouvelle fois Sig dans son bureau.
Arrivé dans le bureau de Kuro, Sig s'inclina devant Kuro:
- Que puis-je faire pour vous, Monsieur?
Kuro esquissa un léger sourire:
- Il y a dix ans, c'était un jeune garçon frêle et sans avenir qui se dressait devant moi... Aujourd'hui, ce jeune garçon est devenu un jeune homme plein de potentiel...
Sig se redressa alors et fixa le regard dans les yeux de Kuro avant de répondre:
- Tout cela, c'est grâce à vous, Monsieur...
Kuro secoua la tête avant de répondre:
- Un apprentissage ne se fait pas que dans un sens, Sig. Je t'ai montré tout ce que je savais mais, toi, tu l'as assimilé et tu l'as perfectionné à ta façon... Tu es devenu un jeune homme admirable par tes propres efforts...
Sig croisa alors ses bras. Ce qui étonnait toujours Kuro, c'était le fait que, malgré toutes ces années, le regard de Sig n'avait pas du tout changé. Il n'y avait pas l'ombre d'un sentiment qui pouvait être perçu dans les yeux de Sig. Kuro, à présent, n'y attachait plus autant d'importance que dans le passé. Ce dernier rentra alors dans le vif du sujet:
- Sig, j'aimerais que tu ailles voir l'un de mes "plus fidèles clients". Ce sera ta première mission. Crois-moi, ton salaire sera plus qu'attrayant...
Sig s'approcha alors du bureau de Kuro et celui-ci donna un bout de papier sur lequel il était noté l'adresse du client que Sig devait aller voir.
Le jeune homme quitta alors le bureau sans dire un mot. Il se dirigea à l'adresse mentionnée uniquement avec un couteau. Arrivé sur place, l'habitation était mal entretenue. Il y avait des déchets partout, l'odeur était nauséabonde - un mélange entre vomi, excréments, et ordures - et l'humidité avait fait des ravages aux murs. Sig, lui, n'y prêtait étonnamment pas attention. Il chercha âme qui vive dans la maison et, dans une chambre à coucher, il tomba sur un homme mal rasé, vêtu d'une chemise sur laquelle il manquait plusieurs boutons et un pantalon classique déchiré au niveau des genoux. Il n'avait q'une chaussure en dain au pied gauche, le pied droit ayant seulement un chaussette trouée au niveau du gros orteil. Sig soupira:
- Voilà une personne qui n'a plus de raison de vivre...
L'homme à qui Sig venait de s'adresser le fixa d'un regard vide comme le sien. Sig leva un sourcil puis se rua sur lui, son couteau à la main. Ce fut rapide. Un coup horizontal qui fit une profonde entaille dans la gorge du pauvre type. L'inconnu ne broncha même pas. Il gisait par terre, baignant dans son propre sang, fixant le plafond le sourire aux lèvres. Sig, lui, se retourna alors après que l'inconnu ait rendu son dernier souffle.
Lorsqu'il fut sorti de la maison, Sig eut un frisson et, pour la première fois en dix ans, il esquissa un sourire.
- C'est le moment que je préfère... Lorsque l'âme d'une personne quitte son corps pour rejoindre le Royaume des morts...
Durant les six années qui ont suivi, Sig enchaînait mission sur mission. Kuro avait remarqué un détail, chaque fois que Sig revenait de mission. Ce dernier souriait à chaque fois qu'il revenait d'une mission de meutre. Alors, un jour, Kuro convoqua Sig dans son bureau.
- Oui, Monsieur? demanda le jeune homme de 22 ans à son patron.
- Sig... J'ai une question à te poser... Ce n'est qu'un détail mais... Est-ce que tu aimes ce que tu fais?
Sig leva un sourcil:
- Comment ça...?
- Est-ce que tu aimes jouer les usuriers...?
Là, les yeux de Sig se mirent à briller:
- Si vous saviez, Monsieur Kuro... Voir leurs visages se terrifier, voir le sang qui gicle lorsque j'enfonce ma lame dans leur chair... Et, surtout, sentir leurs âmes quitter leurs corps... C'est tout bonnement... Jouissif...
Il reprit un air sérieux puis fixa Kuro dans les yeux:
- Donc, pour répondre à votre question, oui, j'aime ce que je fais...
Kuro fronça alors les sourcils:
* Ce jeune homme est devenu complètement fou... Qu'est-ce que j'ai créé...? Un monstre... Il est le meilleur de mes hommes, il est tout à fait digne de confiance mais, pour des raisons que j'ignore, il m'effraie...*
Là, la culpabilité se mit à ronger Kuro. Alors il décida de se confesser à Sig:
- Sig...?
- Oui, Monsieur?
- Tu souviens-tu de tes parents?
Sig secoua la tête:
- Non, Monsieur. Est-ce que c'est important?
L'usurieur hocha la tête. Il remarqua aussi que ses mains tremblaient. Il posa alors la paume de sa main sur le manche blanc de son arme préférée, qui était juste à côté de sa chaise.
- Effectivement... Ça l'est... Tes parents... Plutôt ton père était devenu mon client il y a 16 ans... Est-ce que tu te souviens de la première mission que je t'ai assignée...?
Sig hocha la tête, les sourcils froncés:
- Où voulez-vous en venir, Monsieur Kuro...
- Et bien... L'homme que tu as tué était ton père... Par ma faute, ta mère s'est suicidée à tes quatre ans...
Là, le regard de Sig changea complètement. Non seulement l'expression du visage de Sig avait changé mais aussi la couleur de ses yeux. Ils étaient passés du brun au rouge Bordeaux. Sig n'avait plus l'expression vide qu'il affichait chaque fois qu'il entrait dans ce bureau. Là, il affichait un sourire sombre. Kuro fronça alors les sourcils et attrapa son arme avant de se lever de sa chaise et de passer par dessus son bureau et d'attaquer Sig. Ce dernier esquiva sur le côté avant de détruire l'une des portes vitrées des étagères de Kuro et d'attraper une arme au hasard. Il s'agissait d'un wakizashi.
Le wakizashi est un katana mais dont la lame est plus courte.
Kuro fonça une nouvelle fois sur Sig et les deux hommes firent s'entrechoquer les lames de leurs armes. Kuro fit alors un bond en arrière et Sig lui courut dessus d'un air amusé. Kuro tenta alors d'abattre sa lame sur Sig, qui fixa alors la lame. Sig vit alors la lame tomber sur lui au ralenti. Ce n'était pas une grande surprise pour lui. Chaque fois qu'il se battait, ça se passait comme ça. Il avait l'impression que le temps ralentissait autour de lui. Il passa à côté de la trajectoire de l'arme et planta la lame de son arme dans la hanche de Kuro. Ensuite, il tourna son arme de telle sorte à ce que le tranchant de la lame soit tournée vers le haut et monta la lame jusqu'au diaphragme de son adversaire. Kuro, lui, hurla de douleur. Sig, lui, lâcha la lame et de dirigea vers l'étagère qui était devant lui. Il en détruisit la porte et attrapa une paire de machettes. Kuro se retourna brusquement tout en retirant le wakizashi que Sig lui avait enfoncé dans le côté avant de tenter une nouvelle fois d'attaquer Sig. Ce dernier esquiva sur sa gauche pour ensuite planter l'une de ses lames dans le poignet de Kuro. Il déplaça alors sa lame jusqu'à l'épaule de Kuro, qui se remit à hurler à plein poumon avant de lâcher son arme et de tomber sur les genoux. Sig soupira avant de s'accroupir devant Kuro:
- Je m'attendais à mieux de votre part, Monsieur... Vous êtes incroyablement lent...
Kuro aurait voulu répondre mais, là, il n'ouvrait la bouche que pour hurler de douleur.
La vue de l'usurier s'obscurcissait et sa tête tournait. Sig lâcha alors sa deuxième arme et attrapa le visage de Kuro entre les mains:
- Ah non! J'ai pas fini de jouer avec vous, monsieur...
Sig remarqua que Kuro prenait une forte inspiration pour crier mais Sig secoua la tête avant de lui asséner un coup du tranchant de la main sur la gorge., ce qui endommagea les cordes vocales de Kuro, qui ne pouvait désormais plus crier. Ce dernier s'affola, s'éloigna de Sig et reprit son arme. Sig esquissa un léger sourire:
- Voilà... C'est ça que je veux voir... Battez-vous pour votre vie... Montrez-moi ce qu'un homme disposant d'une armée est capable de faire...
Kuro se rua alors vers Sig. S'il avait encore de la voix, il aurait certainement hurlé.
L'affrontement fut rude mais Sig en sortit vainqueur. Il avait quelques entailles mais rien de grave, contrairement à Kuro, qui était allongé au sol, recouvert d'entailles profondes. Certainement mort à cause de toute la quantité de sang qu'il avait perdu.
Sig prit alors le katana de Kuro et sortit du bureau. Là, il apperçut les hommes de Kuro, armés, en train de le fixer. Sig leva un sourcil:
- Pourquoi aucun d'entre vous n'est intervenu?
L'un d'entre eux s'avança avant de répondre:
- Comme n'importe lequel d'entre nous, le Patron a son honneur. Nous ne voulions pas qu'il se batte comme un lâche.
Sig soupira:
- Et maintenant vous voulez le venger, n'est-ce pas?
Son interlocuteur sourit:
- Tu comprends vite, gamin...
Cet affrontement-là était bien plus éprouvant pour Sig que celui contre Kuro. Il fut étonné de voir qu'il était le dernier debout. Le repère de Kuro faisait désormais peine à voir. Des membres d'un côté, des organes de l'autre... Le tout recouvert de sang. Sig, lui, se retrouva avec les vêtements déchirés et avec encore plus d'entailles. Il a alors titubé jusqu'au bureau de Kuro où il s'affala sur la chaise de son ex-patron, exténué.
Avant de fermer les yeux pour se reposer, il prit une profonde inspiration et sourit:
* Avec ça, j'ai mon quota d'âmes pour au moins une année... *
Et il s'y est tenu. Durant l'année qui a suivi, Sig est resté calme et discret. Il a continué le commerce d'usurier mais de façon moins violente que Kuro. Ensuite, tout d'un coup, sa soif de sang est revenue.
À ce moment-là, Sig avait un appartement dans le quartier résidentiel. Il avait même une petite amie. Malheureusement pour elle, elle était présente lorsque sa soif est revenue... Autant dire qu'il n'en reste plus grand-chose, aujourd'hui...
Dans sa chambre, il ouvrit les deux portes d'une garde-robe. Mais ce n'était pas des vêtements qu'il y avait dedans, c'était toutes les armes qui se trouvaient dans le bureau de Kuro, une année auparavant. Il croisa les bras et regardait les armes une à une:
* Avec laquelle vais-je aller m'amuser, aujourd'hui...? *
Histoire
Capacités:

Sig dispose de deux capacités: la première, c'est une capacité lui permettant de voir au ralenti les mouvements de ses adversaires. Il sait pertinemment bien qu'il ne peut pas ralentir les gens. C'est juste que ses réflexes sont accentués lorsqu'il se bat. Probablement à cause de sa poussée d'adrénaline. Cela lui permet surtout d'esquiver des coups que la plupart des personnes ne sont pas en mesure d'esquiver. Au corps-à-corps, ça lui laisse un avantage certain. À distance, cela lui permet de pouvoir tenter d'esquiver du mieux qu'il peut certains projectiles en s'écartant de leur trajectoire.
La seconde capacité qu'il a est aussi liée à l'adrénaline. Lorsqu'il fait face à la mort, sa force augmente considérablement. Bon... Il ne peut pas soulever des voitures où briser des murs mais ça lui permet de briser des os lorsqu'il place correctement ses coups...

Infos sur toi
Infos sur toi:

Pseudos: Shiranui Tenbatsu, Raijin Oto, VedalMark11, etc.
Âge: 23 ans
Comment nous as tu trouvé ?: L'admin m'a proposé de jeter un oeil sur le forum et j'ai été séduit :)
Des questions, suggestions ?: Ça reste à voir
Un petit mot ?: J'espère qu'on s'amusera bien sur ce fow ^^

Infos sur toi
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 37
Date d'inscription : 28/03/2015
MessageSujet: Re: Présentation de Sig Vargass (Terminée) Ven 10 Avr - 22:53
Salutations et bienve.... Ah non je t'en ai parlé et OMG je t'ai séduit x) ... Bon venant on au fait ...
~Défaut majeur de l'histoire ... Les Freaks sont des Deos et ton personnage est visiblement de la 1ére génération de Deos.... Donc il y'a le passage par les laboratoires qui doit intervenir ou tu précise que tes parents son Deos (Nan oublie ce serait un gros anachronisme)...

~ Sig , Sig , Sig... Il y'a "Sig" partout si tu pouvais faire quelque chose pour les répétitions ...

~ Après il y'a des fautes d'orthographe (et de frappe) qui trainent a droite a gauche...

Sinon j'adore ton perso même si je m'attendais a une vanne du genre "Ma technique de séduction ? Je leur montre mon katana" /BUS/ mais je trouve intéressant l'histoire des poussées d'adrénaline.... Ton perso est bien modéré donc aucun problème a pars ceux énoncés ci-dessusci-dessus

Édit : Ah oui et efface les truc du genre "Caractère minimum 175 mots" sans oublier de passer par le règlement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lavarmahassworld.forumactif.org
AuteurMessage
Invité
MessageSujet: Re: Présentation de Sig Vargass (Terminée) Sam 11 Avr - 20:12
OK mais juste une question: Est-ce que je dois parler du passage au labo ou pas?? Parce que je suis occupé à réfléchir. Soit, je dis que ses parents sont Deos, soit je parle du labo.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 37
Date d'inscription : 28/03/2015
MessageSujet: Re: Présentation de Sig Vargass (Terminée) Dim 12 Avr - 14:11
Tu peux les deux ^^... Tes parents peuvent être des Deos car les laboratoires sont apparus peu après la fondation de Lavarmahass... Mais ils en sont rechappés ou ont étés libérés.... Si tes parents ne sont pas Deos , tu dois être passé par les laboratoires ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lavarmahassworld.forumactif.org
AuteurMessage
avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 09/04/2015
Heart Of The Knowledge
MessageSujet: Re: Présentation de Sig Vargass (Terminée) Dim 12 Avr - 19:07
Bienvenu , comme l'a dit Weiss , soi tu est déjà un Deos ( fils de parents Deos )soi tu doit souffrir aux labos Twisted Evil
Bon courage <3

EDIT/Flood : PS : La police des textes m'explose les yeux XD j'ai copié collé sur Word pour lire PTDR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 12
Date d'inscription : 29/03/2015
MessageSujet: Re: Présentation de Sig Vargass (Terminée) Mer 29 Avr - 12:10
Pour commencer, je te souhaite la bienvenue. :3
Je n'ai rien d'autre à ajouter, Weiss a déjà bien fait le boulot alors bonne continuation. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
MessageSujet: Re: Présentation de Sig Vargass (Terminée) Ven 1 Mai - 3:17
Voilà, j'ai ENFIN modifié ma fiche :)
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 09/04/2015
Heart Of The Knowledge
MessageSujet: Re: Présentation de Sig Vargass (Terminée) Ven 1 Mai - 10:26
Sig , ou plutôt Mugen .
Nous avons bien re-lut votre description et ne pouvons pas pour des raisons de principes modifier les présentation . Certains problèmes énoncés ci dessus sont encore présent quoi que moins dérangeants pour ma part ...
Sig , Sig , Sig... Il y'a "Sig" partout si tu pouvais faire quelque chose pour les répétitions ...est devenu ==>[ Trop de ''il'' dans le caractère ;Trop de ''il'' dans l histoire  ;Trop de ''il'' dans capacité]

Après il y'a des fautes d'orthographe (et de frappe) qui trainent a droite a gauche... ==> Un peu mieux mais cela reste a améliorer .


Trop de ''il'' dans mon  poste pour indiquer une petit souci flagrant .

PS : Bonne chance ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
MessageSujet: Re: Présentation de Sig Vargass (Terminée) Ven 1 Mai - 13:10
xD
Je sens que ça va être long ^^

Je modifierai ma fiche une fois que j'aurai le temps, vu que IRL, je déménage d'un pays à l'autre ^^
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Invité
MessageSujet: Re: Présentation de Sig Vargass (Terminée) Lun 4 Mai - 1:39
Je ne finirai pas la prez tout simplement parce que je vais arrêter le RP pour des raisons personnes.

Bonne continuation à tous
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 37
Date d'inscription : 28/03/2015
MessageSujet: Re: Présentation de Sig Vargass (Terminée) Lun 4 Mai - 9:37
Bien Sig , je supprimerai votre compte dans les délai et je supprimerai aussi ta présentation , malgré tout , je conserve les écrits donc si jamais vous pouvez revenir , je vous refournirez votre près' comme tel...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lavarmahassworld.forumactif.org
AuteurMessage
avatar
Messages : 56
Date d'inscription : 29/03/2015
Age : 16
Localisation : Dans le hangar désaffecté, mais j'veut pas te voir...
Essence Of The Mecanics
MessageSujet: Re: Présentation de Sig Vargass (Terminée) Lun 4 Mai - 17:27
J'étais déjà au courant de ton départ, mais je te souhaite tout de même une bonne continuation, et peut être un jour un retour de ta part.


"La mécanique, la création c'est ma vie, n'essaye jamais de me la voler..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Présentation de Sig Vargass (Terminée)
Revenir en haut Aller en bas

Présentation de Sig Vargass (Terminée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Représentation... Publique! [Livre I - Terminé]
» Présentation de Alexander Connely (Terminée)
» Présentation de Takatori Oda [ Terminée :) ]
» Présentation de Selmak [Fiche Terminée].
» Présentation de Keryan Delyos [Terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lavarmahass World :: Le monde parallèle :: Archives-